samedi 11 février 2012

Les quatre vérités


de David Lodge, éditions Payot Rivages
Ceci est une novella, texte écrit à partir d'une pièce de théâtre. La lecture est très agréable, on voit littéralement la scène se dérouler. L'écrivain et les média, la création et l'ego, un sauna, en moins de deux cents pages : bonne pioche !
"C'était la première fois qu'il la touchait, hormis leur poignée de main sur le seuil, et ce contact avait quelque chose d'intime au point de frôler l'érotisme. Conscients tous les deux du caractère liminal de l'instant, ils le manifestèrent en suspendant soudain tout mouvement, aussi immobiles que les personnages d'un bas-relief antique. Adrian laissa son doigt posé sur la peau de Fanny tandis qu'il étudiait le papillon, tel un entomologiste curieux. Elle tenait les yeux rivés sur ce doigt. Tous deux se taisaient. La voix qui résonna fut celle d'Eleanor."

1 commentaire:

christel a dit…

ces quelques mots me donnent à eux seuls envie de lire ce livre...
un adjectif : intimiste