mercredi 7 mars 2012

Comédie du suicide

de Jean-Claude Leroy, Editions Cénomane
"La fièvre tomba. Une certaine fraîcheur m'investit, ajustée à mon corps-esprit, à mon état présent. Le vieil homme s'ouvrait complètement et je m'enfouissais dans une immobilité parfaite, tandis que la barque semblait suspendue, parfaitement immobile, elle aussi, au courant de la rivière qui coulait d'un monde à l'autre sans jamais les rejoindre."

128 pages que j'ai lues à petites gorgées, pour savourer le texte, pour le digérer, pour en rire aussi.

1 commentaire:

christel a dit…

le titre, tout un programme déjà
...un livre qu'il me plaira de lire aussi ...à petites "gorgées" de vie.